Lorsque l’on examine la somme d’argent connectée à un pays en particulier en pourcentage du PIB, le préjudice disproportionné dont souffrent les pays en développement apparait évident. Si la somme d’argent liée à un pays comme les Etats-Unis est importante, la somme connectée à la République centrafricaine est encore plus significative : en % du PIB, elle est 11 fois plus élevée.

CLIQUEZ SUR UN GRAPHIQUE POUR LE TÉLÉCHARGER OU LE VOIR EN PLUS GRAND

Pour télécharger l’ensemble de nos données, cliquez ici.